Vous êtes ici : Accueil > BIG > Institut de Biosciences et Biotechnologies de Grenoble

Inspiré par les architectures du vivant

Institut de Biosciences et Biotechnologies de Grenoble

Publié le 1 août 2016
PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L'INSTITUT
 
 
Jérôme GARIN

C3-342
04 38 78 45 01
F : 04 38 78 51 55
 
 
 
360 personnes travaillent au sein de l’institut BIG, dont 226 personnels permanents et 54 doctorants. BIG est à la fois un institut du CEA et une fédération de recherche (FR 3425) qui réunit quatre laboratoires :

Laboratoire Chimie et Biologie des Métaux (UMR 5249). A l’interface de la chimie et la biologie, ce laboratoire étudie la structure, la réactivité et la régulation des systèmes biologiques complexes qui utilisent ou transportent des ions métalliques. La toxicité des nanoparticules contenant des métaux est également abordée.

Laboratoire Physiologie Cellulaire & Végétale (UMR 5168). Ce laboratoire étudie la dynamique du fonctionnement de la cellule végétale. Les recherches, menées aussi bien au niveau moléculaire que cellulaire, sont replacées dans le contexte de la plante entière au cours de son développement. Les voies métaboliques et les processus de division et morphogenèse cellulaires sont plus particulièrement étudiés.

Laboratoire Biologie du Cancer et de l’Infection (UMR_S 1036). Les objectifs du laboratoire sont d’accroitre la compréhension des mécanismes moléculaires de l’infection et du cancer, grâce notamment à une expertise remarquable sur l’endothélium vasculaire, et de développer des applications d’intérêt médical en termes de diagnostic et de thérapeutique.

Laboratoire Biologie à Grande Echelle (UMR_S 1038). L’activité du laboratoire concerne la protéomique, la génomique fonctionnelle, la chemogénomique et la bioinformatique, l’ambition étant de chercher à produire des données quantitatives et temporelles de qualité afin de modéliser le fonctionnement de systèmes biologiques.

L’activité de soutien à la recherche est portée par les secrétaires gestionnaires des laboratoires et par une équipe constituée de 12 personnes. Cette équipe est en interaction directe et quotidienne avec la direction du CEA/Grenoble et les équipes de recherche pour toutes les questions relatives à la gestion des personnels, l’hygiène et la sécurité, les travaux, la valorisation, la communication, les relations internationales et les finances.

Le champ des compétences couvert par les équipes de l’institut est large, allant de la biochimie des protéines à la chimie bio-inspirée, en passant par la physiologie cellulaire végétale et la physiopathologie. Nos approches, multidisciplinaires, ont l’ambition d’aller de la molécule au processus physiologique, celui-ci pouvant être étudié grâce au recours à des systèmes modèles (souris, plantes, drosophile, « organoïdes ») ou par le biais d’études cliniques. Ce positionnement impose le maintien d’infrastructures d’hébergement lourdes à l’image de l’animalerie de rongeurs et des phytotrons. En plus de ces infrastructures, l’institut BIG a développé des plates-formes de très haute technologie (protéomique, imagerie moléculaire dynamique, criblage phénotypique, Mössbauer) qui ont été, par choix stratégique, toutes intégrées dans des équipes de recherche. Ces plateformes participent fortement à l’attractivité de l’institut. Elles proposent une offre de service (collaborations ou prestations) aux laboratoires académiques et industriels.

L’institut BIG se trouve fortement impliqué dans la politique scientifique de site, notamment par le biais de collaborations historiques fortes avec de nombreuses structures de recherche, comme l’IBS (Institut de Biologie Structurale) et l’INaC (Institut de Nanosciences et Cryogénie), et également par le rôle central joué par l’institut dans les Laboratoires d’excellence GRAL et ARCANE qui représentent des actions très structurantes pour le site grenoblois. BIG a ainsi joué un rôle moteur dans le succès de l’IDEX grenoblois.