Vous êtes ici : Accueil > Actualité > BMP9 et BMP10 font la paire dans la circulation sanguine

Fait marquant

BMP9 et BMP10 font la paire dans la circulation sanguine


​Des chercheurs du laboratoire BCI étudient comment les BMP (Bone Morphogenetic Protein) contrôlent le développement et la stabilité des vaisseaux sanguins. Un dérèglement de ces voies de signalisation conduit à des pathologies vasculaires graves telles que la maladie de Rendu-Osler, ou l’hypertension artérielle pulmonaire, pour lesquelles il n’existe actuellement pas de traitement curatif.

Publié le 3 août 2018
Les BMP (Bone Morphogenetic Protein) sont des acteurs majeurs du développement des organismes multicellulaires. Ces protéines sont en fait des facteurs de croissance qui contrôlent l’organogenèse chez l’embryon, mais qui sont également nécessaires au maintien de l’organisation des tissus chez l’adulte. BMP9 et BMP10 sont les ligands du récepteur ALK1 (Activin receptor-Like Kinase 1) et sont des régulateurs clés du remodelage vasculaire, mais leurs activités biologiques respectives sont toujours sujettes à débat.

Les protéines BMP9 et BMP10 ont été identifiées il y a une dizaine d’années [1-2] par l’équipe Famille BMP dans l'angiogenèse et la lymphangiogenèse du laboratoire Biologie du Cancer et de l’Infection. Ce sont des molécules clés du maintien de la quiescence du réseau vasculaire sanguin. BMP9 est produit par le foie, et des travaux précédents ont montré que cette molécule circule dans le sang sous une forme active. BMP10 est quant à lui produit par le cœur et possède un rôle vital sur le développement cardiaque. Il est également retrouvé dans le sang où il circule sous une forme inactive.

Les travaux publiés par cette même équipe [3] revisitent ces concepts, en démontrant que la forme active qui circule dans le sang est en fait un hétérodimère de BMP9 et BMP10. La biosynthèse de cette molécule pourrait être assurée par des cellules spécifiques du foie, appelée cellules étoilées. En effet, les chercheurs ont démontré, par la technique du RNAscope®, que les cellules étoilées expriment à la fois BMP9 et BMP10. L’hétérodimère BMP9-10 se retrouve ensuite dans la circulation sanguine. Il peut alors activer les cellules endothéliales de manière à contrôler l’organisation du réseau sanguin.

Comprendre les fonctions respectives des formes homo- ou hétéro-dimériques de ces BMP représente un nouveau challenge et une étape importante pour le développement de traitements des maladies vasculaires associées aux défauts de cette voie de signalisation.


Modèle de biosynthèse de BMP9 et BMP10 in vivo  :
BMP9 et BMP10 sont synthétisés sous forme homodimérique, respectivement par le foie et le cœur. Le foie assure également la biosynthèse de l’hétérodimère BMP9-10, qui est la forme nouvellement caractérisées, active sur les cellules endothéliales tapissant les vaisseaux sanguins.

* Des mutations d’ALK1 sont responsables d’une pathologie vasculaire rare, la maladie de Rendu-Osler, qui se caractérise par des saignements de nez, des lacs sanguins et des malformations artério-veineuses.

Haut de page