Vous êtes ici : Accueil > Actualité > Le Leti et BIG planchent sur les organes sur puce de demain

Fait marquant | Biologie à grande échelle

Le Leti et BIG planchent sur les organes sur puce de demain




Le Leti et notre institut prennent part au projet européen ORCHID pour la mise en place d'une infrastructure européenne permettant le développement, la production et l'implémentation coordonnés d'organes sur puces.

Publié le 29 novembre 2017
Les organes-sur-puce sont la combinaison de mini-organes humains et de technologies telles que la microélectronique, la microfluidique et les nanocapteurs. Cette technologie offre déjà de nouveaux outils pour la découverte de nouveaux médicaments. Elle offrira prochainement des alternatives aux tests sur animaux ainsi que de nouvelles applications en médecine personnalisée et en innocuité pharmacologique.

Le projet ORgan-on-CHip In Development (ORCHID)[1], coordonné par le Leiden University Medical Center et le Dutch Organ-on-Chip consortium hDMT bénéficiera d'un financement de l'ordre d'un demi-million d'euros de la part de l'Union Européenne au cours des deux prochaines années.
Le projet ORCHID comprend cinq objectifs :
• L'évaluation de la technologie (état de l'art et besoins non satisfaits),
• L'identification des problèmes éthiques, l'établissement de normes et l'identification des mesures pour la mise en œuvre réglementaire,
• L'analyse économique et sociétale, la formation et l'éduction,
• Le développement d'une feuille de route qui guidera les efforts de R&D requis et ;
• La sensibilisation et la construction de l'écosystème de la technologie organes-sur-puce grâce à une plate-forme numérique de référence.

Le projet ORCHID permettra de faciliter le développement de médicaments, de contribuer à réduire de manière significative les expérimentations animales et de favoriser le développement d'une médecine personnalisée. Grâce à ce projet européen, les scientifiques, décideurs, bailleurs de fonds et les utilisateurs finaux bénéficieront d'une infrastructure unique qui permettra, à chacun, de se joindre au processus décisionnel. Chaque acteur sera en mesure d'orienter les futurs développements européens dans les applications des organes-sur-puce.

La plate-forme numérique rassemblera toutes les informations sur les initiatives existantes et nouvelles dans le domaine. Le projet ORCHID permettra s'assurer et de renforcer le leadership de l'Europe en matière d'organes-sur-puce.

Le consortium est composé des principaux contributeurs du domaine, habitués à collaborer entre eux. Leiden University Medical Centrum (LUMC) dirigera le consortium, l'Institut pour les Organes et Maladies Humaines (hDMT) se concentrera sur la stratégie et la feuille de route, Fraunhofer IGB sur l'évaluation d'impact, la formation et l'éduction, le Leti sur le développement des écosystèmes, notre institut (BIG) sur la création de la plate-forme numérique permettant le partage de connaissances, l'IMEC sur les aspects éthiques, réglementaires et la normatifs et l'Université de Saragosse sur la dissémination.

Haut de page