Vous êtes ici : Accueil > Labo BGE > -- Équipe Gen&Chem > Plate-forme CMBA

Criblage haut débit | Biologie à grande échelle


 Plate-forme CMBA

Publié le 27 juin 2018




Le CMBA : membre de l’infrastructure nationale CHEMBIOFRANCE
La plate-forme pour le criblage de molécules bioactives (CMBA) du laboratoire BGE participe à la nouvelle très grande infrastructure de recherche (TGIR) ChemBioFrance. Cette infrastructure a été conçue pour favoriser et dynamiser les échanges et les services aux interfaces de la chimie de la biologie et de la chémoinformatique afin de sélectionner des molécules bioactives utilisables à des fins de recherche fondamentale ou thérapeutique. ChemBioFrance est une infrastructure distribuée qui interconnecte la chimiothèque nationale, les plate-formes de criblage et d’études pharmacocinétiques (ADME), et des laboratoires de modélisation moléculaire (chémoinformatique). Elle est ouverte aux chercheurs des laboratoires académiques et privés.
Contact CEA/DRF/BIG : Marie-Odile Fauvarque
Plus d'informations.



La plate-forme de criblage pour des Molécules Bio-Actives est une plate-forme labellisée IBiSA avec le groupe de Chimie Combinatoire et Criblage à Haut Débit du CEA-Saclay (CCHD, Groupe de Chimie Combinatoire, Criblage Cellulaire et Chemogénomique).

La plate-forme du CMBA a été spécialement conçue pour réaliser des cribles phénotypiques, c’est-à-dire des cribles qui utilisent des tests sur cellules vivantes basés sur la quantification de signaux d’absorbance, de fluorescence ou de luminescence (HTS), ou sur l'acquisition et l'analyse automatisées d'images en microscopie de fluorescence (HCS/HCA High Content Screening /High Content Analysis). Ce type de cribles offre un double intérêt : d’une part la sélection de composés actifs dans le contexte cellulaire, et d’autre part une meilleure caractérisation fonctionnelle de la fonction de protéines, sans a priori sur leur identité. En plus de son expertise dans le domaine des tests cellulaires, le CMBA possède le savoir-faire nécessaire à la mise en œuvre de tests biochimiques divers sur des protéines d’intérêt ou des cibles thérapeutiques purifiées. Ces stratégies in vitro mènent à la sélection de molécules ciblant une protéine d’intérêt, connue pour son rôle dans un processus biologique étudié ou une pathologie.



Le CMBA est très largement ouvert à la communauté scientifique. Ainsi, depuis 2009, 25 cribles ont été réalisés dont 14 pour des équipes de notre institut. Tous les domaines d’application en biologie, santé, bioénergie et environnement sont concernés, avec d’ores et déjà des molécules sélectionnées pour leur potentiel dans le traitement du cancer, des maladies infectieuses, ou dans la production de bio-carburant de 3ème génération.
Le CMBA accompagne les scientifiques dans l’évaluation de la faisabilité d’un projet de crible, les assiste dans les étapes de miniaturisation des tests « de paillasse » en microplaques, et procède ensuite à l’automatisation du test puis au crible pilote d’une banque de molécules chimiques de petite ou moyenne envergure. Le crible pilote apporte la preuve de concept de la pertinence du test biologique, de sa robustesse statistique et de sa maniabilité sur une plate-forme automatisée. Un crible de plus grande envergure est ensuite réalisé.

• Le CMBA, en partenariat avec le CCCHD (plate-forme de Criblage Haut Débit, implantée au Service de Chimie Bioorganique et de Marquage de l'Institut des sciences du vivant Frédéric Joliot), constitue la plate-forme G5C (Groupe de Chimie Combinatoire, Criblage Cellulaire et Chemogénomique) labellisée par le GIS-IBiSA depuis 2008. Le G5C met son expertise et son instrumentation au service de la communauté scientifique pour la découverte et la synthèse de molécules chimiques capables d’interférer sur le vivant.
• Le CMBA fait également partie du GDR3056 CNRS «ChemBioScreen» qui regroupe des plates-formes académiques françaises de criblage de molécules, des laboratoires de recherche développant des stratégies de chemogénomique, le réseau « EU-Openscreen » (European Infrastructure of Open Screening Platforms for Chemical Biology, “Chemical Keys for Life's Locks”).