Vous êtes ici : Accueil > Labo BCI > Mécanismes d'Invasion en Angiogenèse et dans le Cancer

Cancer | Biomarqueurs


Mécanismes d'Invasion en Angiogenèse et dans le Cancer

Publié le 15 février 2018



Responsable

Isabelle Vilgrain
Tel. : 04 38 78 92 72
Fax : 04 38 78 49 64



Adresse

Laboratoire Biologie du Cancer et de l'Infection
CEA-Grenoble
17 avenue des Martyrs
38 054 Grenoble cedex 9
France


Composition de l'équipe



Nadia Alfaidy, Chercheur Inserm
Laurence Bouillet, PU-PH CHU
Sophie Brouillet, Assistante HU-Université de Grenoble
Olivier Chabre, PU-PH Université de Grenoble
Nadia Cherradi, Chercheur Inserm
Claude Cochet, Chercheur Inserm
Josiane Denis, Ingénieur d'études Irba
Odile Filhol-Cochet, Chercheur Inserm
Laurent Guyon, Chercheur CEA
Pascale Hoffmann, PU-PH Université de Grenoble
Rémy Jardiller, doctorant
Déborah Reynaud, Doctorante
Aude Salomon, Assistante Ingénieur Inserm
Frédéric Sergent, Technicien CEA
Isabelle Vilgrain, Chercheur CNRS


Résumé du projet de l'équipe
L'invasion cellulaire est un processus régulé qui est physiologiquement actif pendant la morphogenèse embryonnaire, la grossesse et la cicatrisation des plaies. En cancérologie, la dérégulation des processus d'invasion cellulaire contribuent aux processus métastatique de migration des cellules tumorales à distance de la tumeur primaire. Les cellules tumorales sont soumises à une transition épithélio-mésenchymateuse (EMT), processus par lequel elles acquièrent un phénotype caractérisé par une perte de jonctions cellule-cellule, ainsi que par le gain de propriétés invasives et migratoires et l'expression de marqueurs de cellules mésenchymateuses. L'endothélium vasculaire est également modifié par déstabilisation des jonctions adhérentes permettant un passage des cellules tumorales métastatiques vers le réseau vasculaire à proximité et à distance de la tumeur primaire. Ces phénomènes sont déclenchés par des facteurs tels que les micro-environnement qui sécrètent des cytokines pro-inflammatoires, l'hypoxie, les composants de la matrice extracellulaire, qui vont activer plusieurs voies de signalisation intracellulaires sous le contrôle de protéines kinases et de miARN.


Principaux objectifs
Nos études précédentes ayant identifié des fonctions cruciales pour le facteur EG-VEGF, les miARN, la protéine kinase CK2, et la VE-cadhérine dans les processus d'invasion cellulaire, les principaux objectifs de notre projet sont d’approfondir la caractérisation des mécanismes moléculaires et cellulaires activés par ces facteurs dans des conditions physiologiques et pathologiques et d'intégrer ces observations dans un modèle intégré. Comme l'invasion cellulaire repose sur les interactions entre plusieurs types de cellules, les régulations paracrines et croisées entre les voies de signalisation seront examinées en physiologie (placentation humaine) et en pathologie (cancer, angiogenèse). L’EMT et la vascularisation tumorale étant des cibles d'importance majeure dans le traitement des cancers, nous allons concentrer nos recherches sur ces deux processus. La recherche d’inhibiteurs de différentes voies de signalisation sera orientée par l’approche de la nouvelle technologie de culture cellulaire hétérotypiques en 3D. Enfin, l'analyse de l'intérêt potentiel des composants de signalisation étudiés comme biomarqueurs diagnostiques et pronostiques pour les applications cliniques sera étudiée en collaboration avec les cliniciens du groupe.