​L'Institut de Biosciences et Biotechnologies de Grenoble (BIG) développe des approches multidisciplinaires dans le but de décrypter les mécanismes moléculaires qui sont mis en jeu par les grands processus biologiques. Grâce aux plateformes de très haute technologie de l'institut et de son environnement, les architectures dynamiques qui composent le Vivant sont étudiées, de l'échelle atomique jusqu'à l'organisme entier. C'est grâce à la connaissance issue de cette approche multi-échelles que sont développés, avec nos partenaires académiques et industriels, de nouveaux dispositifs qui s'inspirent du Vivant. Les ruptures technologiques permises par cette approche bio-inspirée annoncent des retombées prometteuses qui participeront à l'amélioration de la santé et à un plus grand respect de notre environnement. 

 ​

Institut de Biosciences et Biotechnologies​ de Grenoble - CEA-Grenoble
Responsable : Jérôme Garin
38054 Grenoble cedex 09, France
Tel. : 04 38 78 45 01 - Fax : 04 38 78 51 55​ ​

Les la​bor​atoires

​Nos tutelles

CEA_logo_quadri-sur-fond-rouge.jpg CNRSfr-grand.jpg



logo ujf.jpg logo INRA.jpg​​

Publications ​récentes​​

Gloaguen et al. ChloroKB: A web-application for the integration of knowledge related to chloroplast metabolic network..
Plant Physiology, 2017

Lopez et al. Efficient conversion of alkenes to chlorohydrins by a Ru-based artificial enzyme.
Chemical Communications, 2017

Fabre et al. Noumeavirus replication relies on a transient remote control of the host nucleus.
Nature Communications, 2017

Flori et al. Plastid thylakoid architecture optimises photosynthesis in diatoms.
Nature Communications, 2017

Rochefort et al. Soluble VE-cadherin in metastatic breast cancer: An independent prognostic factor for both progression-free survival and overall survival.
British Journal of Cancer, 2017

Burute et al. Polarity reversal by centrosome repositioning primes cell scattering during epithelial-to-mesenchymal transition.
Developmental Cell, 2017

Altamura et al. A synthetic redox biofilm made from metalloprotein-prion domain chimera nanowires.
Nature Chemistry, 2017


Autres publications de l'institut
​​​